Meilleur vendeur
À partir de €35

    Nom complet*

    Email*

    Téléphone* (Whatsapp)

    Date*

    L'heure*

    Objet*

    Message*

    La liste de souhaits

    Adding item to wishlist requires an account

    1659

    Le spectacle de derviches tourneurs

    0

    Sema : L’être humain dans le mouvement universel

    Le Sema fait partie de l’inspiration de Mevlana Celaleddin-i Rumi (1207- 1273) ainsi que de la coutume, de l’histoire, des croyances et de la culture turques.

    D’un point de vue scientifique, nous constatons que la science contemporaine confirme définitivement que la condition fondamentale de notre existence est de tourner. Il n’y a pas d’objet, pas d’être qui ne tourne pas et la similitude partagée entre les êtres est la révolution des électrons, des protons et des neutrons dans les atomes, qui constituent la structure de chacun d’entre eux. En conséquence de cette similitude, tout tourne et l’homme poursuit sa vie, son existence même par le biais de la révolution des atomes, des pierres structurelles de son corps, par la révolution de son sang, par sa venue de la terre et son retour à elle, par sa rotation avec la terre elle-même.

    Cependant, il s’agit dans tous les cas de révolutions naturelles et inconscientes. Mais l’homme est doté d’un esprit et d’une intelligence qui le distinguent et le rendent supérieur aux autres êtres. Ainsi, le « derviche tourneur » ou Semazen fait participer l’esprit à la similitude et à la révolution communes de tous les autres êtres… Par ailleurs, la cérémonie du Sema représente un voyage mystique de l’ascension spirituelle de l’homme par l’esprit et l’amour jusqu’au « Parfait ». Il se tourne vers la vérité, grandit par l’amour, déserte son ego, trouve la vérité et parvient au « Parfait », puis revient de ce voyage spirituel en tant qu’homme ayant atteint la maturité et une plus grande perfection, afin d’aimer et de servir l’ensemble de la création, toutes les créatures sans discrimination de croyances, de races, de classes et de nations.

    Lieu de la cérémonie

    Centre culturel de Hodjapasha

    L'heure

    18:45

    La durée

    60 Min

    Inclus

    • Spectacle de derviches tourneurs d'une heure
    • Brochure multilingue
    • Bouteille d'eau

    Exclus

    • Alimentation
    • Prise en charge et retour à l'hôtel
    Le Sema se compose de sept parties :

    La première partie :
    Le derviche avec sa coiffe (la pierre tombale de son ego), sa jupe blanche (le linceul de son ego) est, en enlevant son manteau noir, né spirituellement à la vérité, il y voyage et y progresse. Au début et à chaque arrêt de la Sema, en tenant ses bras en croix, il représente le chiffre un et témoigne de l’unité de Dieu. En tourbillonnant, les bras ouverts, la main droite dirigée vers le ciel, prête à recevoir la bienveillance de Dieu, et la main gauche tournée vers la terre, il tourne de droite à gauche autour du cœur. C’est sa façon de transmettre le don spirituel de Dieu aux personnes qu’il regarde avec les yeux de Dieu. En tournant autour du cœur, de droite à gauche, il embrasse toute l’humanité, toute la création avec affection et amour… Il commence par un éloge « Nat-I Serif » au Prophète, qui représente l’amour, et à tous les Prophètes qui l’ont précédé. Les louer, c’est louer Dieu, qui les a tous créés.

    La deuxième partie est une voix de tambour, symbolisant l’ordre de Dieu à la Création : « Sois ».

    La troisième partie est une improvisation instrumentale « taksim » avec une anche « ney ». Elle représente le premier souffle qui donne vie à tout. Le souffle divin.

    La quatrième partie est constituée des salutations des « derviches » entre eux et de leur marche circulaire trois fois répétée « Devr-i Veled », avec l’accompagnement d’une musique appelée « peshrev ». Elle symbolise le salut de l’âme à l’âme, dissimulé par les formes et les corps.

    La cinquième partie est le Sema (tourbillon). Elle consiste en quatre saluts ou « Selam ». À la fin de chaque salut, comme au début, le derviche témoigne par son apparence de l’unité de Dieu.

    Le premier salut est la naissance de l’homme à la vérité par le sentiment et l’esprit. Sa conception complète de l’existence de Dieu en tant que Créateur et de son état de créature.

    Le deuxième salut exprime le ravissement de l’homme témoin de la splendeur de la création, devant la grandeur et la toute-puissance de Dieu.

    Le troisième salut est la transformation du ravissement en amour et donc le sacrifice de l’esprit à l’amour. C’est une soumission complète, c’est l’anéantissement de soi dans l’être aimé, c’est l’unité. Cet état d’extase est le degré le plus élevé dans le bouddhisme, défini comme le « Nirvana », et dans l’islam, le « Fenafillah ». Cependant, le rang le plus élevé dans l’Islam est celui du Prophète, qui est d’abord appelé le serviteur de Dieu et ensuite son messager. Le but du Sema n’est pas l’extase ininterrompue et la perte de la pensée consciente. À la fin de ce salut, il approuve à nouveau par son apparence, les bras en croix, l’unité de Dieu, consciemment et sentimentalement.

    Le quatrième salut : De même que le Prophète monte jusqu’au « Trône » et retourne ensuite à sa tâche sur terre, le derviche tourneur atteignant l’état de « Fenafillah », retourne à sa tâche dans la création, à son état de soumission suite à la fin de son voyage spirituel et de son ascension. Il est le serviteur de Dieu, de ses Livres, de ses Prophètes et de toute sa création.

    La sixième partie : Sema se termine par une lecture du Coran et plus particulièrement du verset de la sourate Bakara 2, verset 115 : « A Dieu appartiennent l’Orient et l’Occident, et où que vous vous tourniez, c’est à Lui que vous êtes confrontés. Il est le Tout-Embrasant, le Tout-Sachant ».

    La septième partie est une prière pour le repos des âmes de tous les prophètes et de tous les croyants.

    Photos
    Map
    QF

    Combien de temps avant on doit être dans le centre culturel ?

    20-30 min avant.

    Est-il possible de prendre des photos pendant la cérémonie ?

    Pendant le spectacle, il est interdit de prendre des photos.

    Quel est l'âge minimum pour participer ?

    L’âge minimum est de 7 ans

    Le centre culturel est-il accessible aux personnes en fauteuil roulant ?

    Malheureusement, le centre culturel n’est pas accessible aux personnes en fauteuil roulant.

    Le centre culturel dispose d'un parking pour les véhicules ?

    Le centre culturel n’a pas de place de parking

    Comment réserver ?

    Veuillez nous contacter par le biais du formulaire de demande de renseignements. Nous vous répondrons et continuerons à personnaliser votre demande.

    Quand réserver ?

    Veuillez réserver le plus tôt possible pour garantir la disponibilité.